8 Settembre 2014

Antisemitismo del terrorista Mehdi Nemmouche

mehdi_nemmouche

Fonte:

Actualité Juive

Autore:

Steve Nadjar

“L’obsession antisémite” de Nemmouche, le terroriste qui voulait “dépasser Merah”

“Dans ses propos permanents, il y avait une espèce d’obsession antisémite, une obsession à vouloir imiter ou dépasser Merah, son modèle”. L’ex-otage, Didier François, a apporté ce matin des précisions sur la personnalité de Mehdi Nemmouche, le tueur présumé de l’attentat du musée juif de Bruxelles, le 24 mai dernier.

Le journaliste, détenu en Syrie entre juin 2013 et avril 2014, était l’invité de la Matinale d’Europe 1. Au micro de Thomas Sotto, il a confirmé avoir “l’intime conviction, l’absolue certitude” que Mehdi Nemmouche était bien l’un de ses geôliers et s’est montré peu surpris devant la tournure dramatique prise par le retour du terroriste, membre de l’Etat islamique, en Europe.

“Je n’avais absolument aucun doute [sur le fait que Nemmouche soit le responsable de la tuerie de Bruxelles]. Avant même de voir ses photos ou d’entendre sa voix, le simple acte lui-même m’avait déjà mis la puce à l’oreille” a indiqué Didier François, décrivant Nemmouche moins comme un “idéologue islamiste” que comme quelqu’un se définissant lui-même comme “un jeune criminel transformé en nettoyeur ethnique”.

“Quand Nemmouche ne chantait pas, il torturait”

Ces révélations interviennent deux jours après le témoignage d’un autre ex-otage, Nicolas Hénin, au journal Le Point . Les deux anciens détenus partagent la même analyse de la violence de Nemmouche.

“Quand Nemmouche ne chantait pas, il torturait. Il était membre d’un petit groupe de Français dont la venue terrorisait la cinquantaine de prisonniers syriens détenus dans les cellules voisines”, a rapporté samedi Nicolas Hénin, livré au terroriste français entre juillet et décembre 2013.