29 Aprile 2012

Rapport sur l’antisémitisme en Belgique

Data:

29/04/2012

Fonte:

Antisemitism.org.il

Méthodologie

 

www.antisemitisme.be recense, depuis l’année 2001, les actes antisémites

 

commis sur l’ensemble du territoire belge.

 

Ce site, géré par un groupe de bénévoles, travaille avec le soutien du Consistoire

 

Central Israélite de Belgique (CCIB) et en collaboration étroite avec le Bureau

 

Exécutif de Surveillance Communautaire (BESC) et le Coordinatie Komité van de

 

Joodse Gemeenten van Antwerpen (CKJGA).

 

Les actes sont recensés via notre « hotline » (par téléphone ou fax), via l’adresse email

 

info@antisemitisme.be ainsi que par des contacts fréquents avec le Centre pour

 

l’Egalité des Chances et la Lutte contre le Racisme (CECLR), organisme public en

 

charge de la lutte contre le racisme et les discriminations en Belgique.

 

Dès réception, les actes antisémites sont analysés et vérifiés scrupuleusement avant

 

publication sur notre site internet www.antisemitisme.be où il est fait mention des

 

références de procès verbaux de la police qui nous sont communiqués.

 

Ces incidents sont ensuite envoyés au CECLR, qui peut, à côté de la victime,

 

également porter plainte contre l’acte incriminé.

 

Une collaboration quotidienne existe entre le CECLR, le CCIB et

 

www.antisemitisme.be. Les incidents sont communiqués dans les deux sens afin que

 

le CECLR et www.antisemitisme.be disposent d’une information complète et à jour.

 

Ces incidents sont également transmis au CCIB, au CCOJB (Comité de Coordination

 

des Organisations Juives de Belgique), au FJO (Forum der Joodse Organisaties

 

(Anvers)) ainsi qu’au Service Social Juif afin que des suivis juridiques et

 

psychologiques soient assurés.

 

Par ailleurs, une cellule de veille relative à la lutte contre l’antisémitisme se réunit

 

périodiquement pour faire le point sur l’évolution des dossiers. Cette cellule, gérée

 

par le CECLR, réunit des représentants du CECLR, du CCIB, du FJO, du CCOJB, du

 

site www.antisemitisme.be et des cabinets des ministres de l’Intérieur, de la Justice et

 

de l’Egalité des Chances.

 

Les actes recensés concernent non seulement les actes antisémites, mais également

 

les actes relevant du négationnisme.

 

Les types d’actes recensés sont classés par catégories, selon qu’ils relèvent de

 

l’attentat, de l’agression, de la menace, du vol, de la profanation (ou dégradation), de

 

l’idéologie (insultes, propos antisémites tenus dans la presse, dans des tracts,…) ou de

 

l’internet. En effet, depuis 2009, tant ils sont nombreux, une catégorie spécifique aux

 

propos antisémites tenus sur internet se distingue de la catégorie « idéologique ».

 

Une classification est également réalisée selon que les actes soient commis à

 

l’encontre de personnes physiques, de bâtiments et institutions communautaires ou

 

encore sur l’espace public (internet en fait partie).

 

Ils sont également classifiés par ville. Lorsque des actes tels que les propos diffusés

 

dans des journaux ou sur internet sont recensés, dès lors qu’ils dépassent les

 

frontières d’une seule ville, ils sont placés dans une rubrique intitulée « Belgique ».

 

A la fin de l’année analysée, un ultime croisement des informations de

 

www.antisemitisme.be et du CECLR est effectué avant la publication du rapport.